aucun commentaire pour l'instant

Des remèdes d’hier pour demain : la prêle des champs

Les remèdes végétaux traditionnels ainsi que les traitements modernes peuvent avantageusement se compléter. Dans le domaine bucco-dentaire, la phytothérapie peut être particulièrement utile à vos patients. Les traitements peuvent soulager dans l’attente du rendez-vous chez son praticien, d’autres sont des adjuvants ou curatifs selon le cas. Je vous propose de découvrir régulièrement des plantes que l’on trouve le long des chemins avec leurs propriétés et leurs applications possibles dans le domaine bucco-dentaire.

Nous commencerons avec la prêle des champs ( Equisetum arvense) :

Elle est appelée queue de cheval, queue de rat, queue de renard, petite prêle dans le langage populaire. On la trouve dans les champs, les remblais et sur les talus et celle qui pousse sur des sols purement argileux a la plus grande force thérapeutique. Elle contient, selon son emplacement, 3 à 16% d’acide silicique qui est à la base de propriétés thérapeutiques.

Plante herbacée vivace de 20 à 65cm sans fleurs avec un rhizome profondément enfoncé dans le sol émettant 2 sortes de tiges :

Des tiges fertiles (mars à avril) simples, rougeâtres de 10 à 25 cm portant à leur extrémité un épi oblong, formé de verticilles de petites écailles très rapprochées en forme d’écussons peltés.

Des tiges stériles (mai à juillet) creuses, cannelées, vertes, articulées aux nœuds de 20 à 60 cm, portant des verticilles de rameaux grêles, simples, vert clair, à 4 angles articulés.

 

Les parties utilisées sont les tiges stériles.

Dans la médecine populaire elle était connue en particulier pour son action hémostatique, en cas de maladies des reins et de la vessie, sur des plaies qui suppurent, en cas de calculs néphrétiques et urinaires, en cas d’angine, d’inflammations des muqueuses buccales, de gingivite, de saignements de gencive, de fistules. La liste de ses propriétés est encore longue.

Elle est également reconnue pour ses propriétés reminéralisantes. Indications bucco-dentaires :

  • Petites hémorragies, blessures sous prothèse, hémorragie suite extraction : décoction de 100g de plante fraîche pour 1l d’eau : en boire un demi-litre par jour. (décoction de tiges : les écraser, mettre à macérer dans l’eau, faire bouillir 1⁄4 d’heure et laisser infuser 20mn)
  • Prévention des caries, reminéralisation : cure de gélules de 0,35g de poudre de prêle 4 à 6 jours, poudre en dentifrice, infusion à raison d’une tasse par jour.
  • Inflammations buccales : décoction de 100g de plante fraîche pour 1l d’eau en bains de bouche.
  • Aphtes : décoction de 50g de plante fraîche ou 20g de plante sèche pour 1l d’eau en bdb.
  • Parodonthopathies : décoction de100g de plante fraîche avec 100g de millepertuis en bdb.

Pour évacuer les toxines (après une maladie par exemple) on pourra préparer un thé de prêle à boire miellé (également bon contre les rhumatismes).

On peut également fabriquer une teinture-mère de prêle : 10g de plante fraîche dans 50g d’alcool à 70° (ou eau de vie) : laisser reposer 14 jours, remuer tous les jours et filtrer.

C. Perez

Poster un commentaire

Vous devez accepter la politique de confidentialité  pour pouvoir poster des commentaires

> Consultez la politique de confidentialité 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


NOS PARTENAIRES

 

tarteaucitron.user.getplusId = 'ACCOUNT_ID'; (tarteaucitron.job = tarteaucitron.job || []).push('getplus');