aucun commentaire pour l'instant

La bromélaïne : un anti-inflammatoire efficace dans le cadre des chirurgies dentaires

La bromélaïne est une enzyme naturelle extraite de la tige de l’ananas. Elle a de multiples actions dont principalement : anti-inflammatoire, antalgique, cicatrisante, fluidifiante, immunostimulante et surtout anticancéreuse.

Action anti-œdème et anti-douleur

L’efficacité préventive et curative de la bromélaïne contre les œdèmes a été démontrée. L’enzyme est également utilisée dans le traitement de l’inflammation aigüe et de blessures chirurgicales ou sportives.

La bromélaïne par augmentation de la perméabilité tissulaire, aide à résorber les œdèmes d’origine traumatique.

L’activité protéolytique de la bromélaïne se mesure en GDU = (Gelatin Digesting Unit) soit la capacité de l’enzyme à dégrader la gélatine.

Le degré d’activité enzymatique des suppléments de bromélaïne doit être indiqué sur leur étiquette.

La bromélaïne tire son nom de « broméliacées », la famille botanique à laquelle appartient l’ananas. Elle peut être extraite du jus de l’ananas frais ou, ce qui est le cas de celle qui se trouve sous forme de supplément, de la tige de la plante. On s’en sert comme additif alimentaire pour attendrir la viande ou comme agent de texture. En tant que supplément alimentaire, elle est offerte soit seule, soit en association avec d’autres enzymes ou des plantes digestives.

Contrairement à d’autres enzymes qui sont dégradées dans le système digestif, la broméélaïne est partiellement absorbée par l’organisme et passe dans le sang. Elle exerce ainsi une activité systémique : elle inhiberait la production des prostaglandines qui causent l’inflammation, éclaircirait le sang et aurait un effet bénéfique sur le système immunitaire. Les mécanismes par lesquels elle déploie son action thérapeutique ne sont pas encore totalement élucidés.

Action fibrinolytique et diminution du risque d’athérosclérose

La bromélaïne stimule la conversion du plasminogène en plasmine provoquant une augmentation de la fibrinolyse. Il en résulte une diminution du risque d’athérosclérose. Elle agit sur la fibrine et les fibrinogènes impliqués dans la coagulation sanguine, ainsi l’enzyme stimule la production et la libération de prostaglandines anti-inflammatoires. De plus, elle réduit la production et la libération de prostaglandines pro-inflammatoires.

La bromélaïne facilite la digestion

Elle est capable de digérer les protéines, ce qui améliore la digestion, diminue les ballonnements et les flatulences. Elle aide aussi à la cicatrisation de la muqueuse gastrique.

L’effet anti-inflammatoire de la bromélaïne s’exerce par :

– une inhibition de la biosynthèse de prostaglandines pro-inflammatoires et la stimulation de la prostaglandine E1(anti-inflammatoire).

– la stimulation de la conversion du plasminogène en plasmine (qui active la fibrinolyse), dissolvant les amas de fibrine et diminue le gonflement tissulaire.

– la réduction des taux plasmatiques de kininogène. La bromélaïne inhibe ainsi la production de kinines impliquées dans l’inflammation, le gonflement et la douleur.

Les indications thérapeutiques

  • Ballonnements, flatulences. Ulcères gastriques et difficulté digestive gastrique.
  • Œdèmes post chirurgicaux (préventif ou curatif). La bromelaïne prévient la formation des œdèmes, réduit les œdèmes existants et augmente la perméabilité tissulaire.
  • Traumatismes chirurgicaux et blessures des sportifs.
  • Résolution rapide des hématomes en 3 à 4 jours (essais sur des boxeurs).
  • Aide à la fonction pancréatique en cas d’insuffisance exocrine.
  • Thrombo-phlébite : elle prévient l’agrégation des plaquettes.
  • Plaque d’athérome, Insuffisance veineuse
  • Kystes, tumeurs (inhibition de la croissance des tumeurs in vitro).
  • Affections respiratoires (diminution de la viscosité des mucosités) : dans les sinusites, bronchites.
  • Problèmes cardio-vasculaires : diminution du nombre de crises d’angine de poitrine (prudence avec les anticoagulants) et diminution du risque d’infarctus en association avec magnésium et potassium.
  • Arthrites diverses, PCE (action anti – inflammatoire). Goutte

Inflammation et œdème postopératoire ou post-traumatique.

De nombreuses études menées en Europe et publiées au cours des années 1960 et 1970 ont porté sur les effets de suppléments de bromélaïne dans la réduction de l’inflammation causée par des chirurgies (dentaires, buccales, épisiotomie, cataracte), des hématomes et des contusions. L’ensemble de ces données, confirmé par quelques essais concluants plus récents, permet de croire que la bromélaïne, seule ou associée à d’autres enzymes, peut être efficace pour soulager l’inflammation et la douleur, ainsi que pour accélérer la guérison des plaies.

D’autres études plus récentes, démontrent l’efficacité de la bromélaïne en prévention des suites opératoires en implantologie et chirurgie bucco-dentaire.

Les effets de la Bromelaïne en dentisterie.

Teipal et al. ont trouvé que chez 28 cas sur 40, la bromelaïne à réduit de manière significative la douleur et le gonflement après l’extraction de molaires de sagesse.

Hozt et al., dans une étude en double aveugle, ont mesuré la distance entre le tragus et le pogonion pour estimer le gonflement après l’administration du placebo et de la bromélaïne (80 mg trois fois par jour pendant 6 jours) après l’extraction des troisièmes molaires. Ils ont constaté une réduction du gonflement.

Ordesi et al. ont trouvé une réduction significative de la douleur et du gonflement après extraction des dents de sagesse , chez les patients ayant pris la bromélaïne, comparé au groupe contrôle.

Inchingolo et al. et de la Barrera-Nunez et al. ont trouvé les mêmes résultats en utilisant la bromélaïne à la dose de 240 mg pendant 6 jours et 150 mg pendant 3 jours.

Alors que Majid et al. ont comparé l’efficacité de la bromélaïne et du diclofénac sodique après l’ablation chirurgicale des troisièmes molaires inférieures et ont constaté une réduction significative de la douleur dans les deux groupes. Ils ont confirmé l’efficacité de la bromélaïne dans la réduction de la douleur postopératoire, de l’enflure et de la qualité de vie postopératoire.

Posologie en chirurgie dentaire : La posologie recommandée, est de 3 gélules DR-Caps résistant à l’acidité (à 2500 GDU/g) : 600 mg soit 1500 GDU, 3 fois par jour en dehors des repas.3 jours avant et 6 jours après la chirurgie.

Les DR-caps sont une forme de cellulose purifiée à partir d’écorce de pin (High Performance Liquid Chromatography-HPLC), 100 % d’origine végétale. Vérifier l’absence de résidus de solvants, et de dioxyde de titane.

Pascal EPPE

 

Références :

 

Poster un commentaire

Vous devez accepter la politique de confidentialité  pour pouvoir poster des commentaires

> Consultez la politique de confidentialité 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


NOS PARTENAIRES

 

tarteaucitron.user.getplusId = 'ACCOUNT_ID'; (tarteaucitron.job = tarteaucitron.job || []).push('getplus');