Aucun commentaire.

Symphytum, remède homéopathique utile en implantologie par le Dr Pascal Eppe

par le Dr Pascal Eppe

Symphytum Officinalis, c’est le nom latin de la grande consoude, plante d’Europe de la famille des Boraginaceae.

Sa première utilisation date de l’antiquité où elle s’utilisait dans la consolidation des os après fractures.

En effet, certains éléments de la plante lui confèrent des propriétés cicatrisantes (l’allantoïne) et une action anti-inflammatoire (l’acide rosmarinique).

Symphytum est un médicament homéopathique qui a fait ses preuves depuis plus de 150 ans :

  • en cas de fracture, pour favoriser la consolidation osseuse (en favorisant notamment la formation du cal osseux).
  • en cas de coup douloureux au niveau du globe oculaire.
  • en cas de douleurs osseuses et de traumatismes du périoste et des tendons.

 

Son utilisation en dentisterie est remarquable dans les situations suivantes :

  • avant et après extraction chirurgicale des dents de sagesse
  • greffes osseuses et sinus-lift en chirurgie implantaire
  • ostéointégration des implants.

Actuellement, 3 études scientifiques ont démontré de manière significative, l’efficacité du remède Symphytum dans le cadre de l’implantologie orale.

Ces études démontrent son efficacité pendant la première phase d’ostéointégration qui dure un mois après la pose des implants. Le remède Symphytum stimule le remodelage osseux et l’ostéogénèse. Les analyses radiographiques et mécaniques démontrent une augmentation importante de la densité osseuse autour des implants…

Selon mon expérience et mon recul clinique, je peux confirmer l’effet anti-inflammatoire du remède Symphytum car les patients ayant pris ce remède, peuvent réduire fortement leur prise d’anti-douleurs ou anti-inflammatoires.

Ma recommandation de prescription dans le cadre d’une chirurgie implantaire est la suivante :

Symphytum Off. 7 CH, un tube de granules, Sucer 3 granules, une fois par jour, une semaine avant la chirurgie et 3 semaines après (un mois de traitement).

Attention néanmoins à ne pas ingérer (usage interne) de la consoude, car un risque très important d’intoxication au niveau du foie existe. En pommade il n’y a pas de risque, car les substances toxiques ne sont pas absorbées par la peau.

Mais c’est en dilution homéopathique que le génie du remède s’exprime et que les effets bénéfiques sont constatés, cette fois, sans aucuns effets secondaires.

Actuellement, 3 études scientifiques ont démontré de manière significative, l’efficacité du remède Symphytum dans le cadre de l’implantologie orale.

SYMPHYTUM, Boraginaceae - Pascal Eppe - Odenth

Ces études démontrent son efficacité pendant la première phase d’ostéointégration qui dure un mois après la pose des implants. Le remède Symphytum stimule le remodelage osseux et l’ostéogénèse. Les analyses radiographiques et mécaniques démontrent une augmentation imporante de la densité osseuse autour des implants.

Une première étude a été publiée en 2008 par Skakura et al. dans la revue Clinical Oral Implants Research 1.

En comparaison avec un groupe contrôle (non traité), les auteurs ont évalué l’influence du traitement avec Symphytum 6 CH, sur la densité osseuse autour des implants, en utilisant une technique de radiographie.

Les résultats de l’étude ont montré une augmentation significative de la densité osseuse autour des implants. Cette augmentation de densité osseuse était plus importante pendant la période initiale de la cicatrisation osseuse.

Une seconde étude Brésilienne, a été publiée en 2010 par Spin-Neto Rubens, et al. dans la revue Homeopathy – The journal of the Faculty of Homeopathy.

La densité osseuse a été mesurée à 6 points différents des implants par une technique radiographique. Et le torque nécessaire au retrait des implants a également été mesuré.
Les auteurs ont constaté une augmentation de la densité osseuse mais aussi une élévation significative du couple nécessaire au retrait des implants principalement dans la phase initiale de cicatrisation. Cette étude venant confirmer celle de Skakura et al.

Une troisième étude Italienne, réalisée par Mazzocchi A. et al. a été publié en 2012, dans la revue Homeopathy.

Cette étude a voulu étudier l’effet « anti-inflammatoire » et « anti-oedèmateux » du remède Symphytum en 5 CH après une chirurgie de pose d’implants dentaires.

Les auteurs ont constaté une plus forte réduction de la douleur et du gonflement dans le groupe traité avec Symphytum ajouté aux anti-douleurs, comparé au groupe traité uniquement avec anti-douleurs, en cas de chirurgie implantaire mineure.

P. EPPE

Poster un commentaire


NOS PARTENAIRES