aucun commentaire pour l'instant

Une panacée : l’origan vulgaire sous toutes ses formes

Une légende raconte que cet aromate poussant dans les régions montagneuses, aurait été créé par Vénus afin de cicatriser les blessures causées par les fameuses flèches de Cupidon.  Ce condiment embaumait les défunts des Égyptiens et était donné en offrande aux Dieux. L’origan était considéré comme un anti-venin pour Aristote. 
Au XVIème siècle, on en portait sur soi afin de se protéger de la peste.

  • Nom scientifique : Origanum vulgare
  • Noms communs : origan, origan commun, origan vulgaire, origan vrai, marjolaine sauvage, marjolaine vivace
  • Classification botanique : famille des lamiacées
  • Différentes formes et préparations : infusions, décoctions, hydrolat, huiles essentielles, huiles, gélules, teintures mères

Propriétés médicinales de l’origan

Utilisation interne

  • Soigne les ballonnements et les flatulences,
  • améliore le transit et soulage les troubles digestifs et intestinaux.
  • effet apéritif.

Utilisation externe

  • Soigne les plaies, les piqûres et les brûlures, les démangeaisons de la peau (champignons, eczéma, irritations cutanées). Antalgique, il soigne les migraines et les rhumatismes.
  • En bains de bouche après de la chirurgie, dans les infections et les candidoses.
  • Améliore l’état des voies respiratoires en cas d’asthme, de bronchites, de rhumes et de rhino-pharyngites.

Indications thérapeutiques usuelles de l’origan

  • Digestif et carminatif : l’origan élimine les gaz, soulage des problèmes intestinaux : transit, coliques, etc. Il améliore l’appétit chez les personnes malades.
  • Analgésique : il atténue grandement les douleurs inflammatoires, les migraines, les rhumatismes, rages de dents.
  • Antiseptique et antibactérien : il aide à lutter contre le développement des champignons, mycoses, virus et autres bactéries. Il soulage dans les cas de piqûres d’insectes et de toutes les irritations de la peau.
  • Stimulant et excitant : l’origan est tonicardiaque et sert dans les cas de fatigue ou d’asthénie.
  • Antitussif : il est utilisé dans les cas de bronchites et toux chroniques, d’asthme et de coqueluche.

Autres indications thérapeutiques démontrées de l’origan

  • L’origan est aussi un puissant antispasmodique : il est utilisé dans les règles douloureuses, les coliques, les spasmes gastriques et oesophagiens.
  • Antioxydant : ses feuilles séchées possèdent un indice TAC ( Total Antioxydant Capacity ) élevé, de l’ordre de 2 000 micromoles, soit plus que la fraise ou l’orange.

Histoire de l’utilisation de l’origan en phytothérapie

Dans la mythologie romaine, Vénus aurait conçu l’origan pour soigner les plaies engendrées par les flèches de Cupidon. Dans la mythologie grecque, on le dit poussant à profusion sur le mont Olympe. Apportant le bonheur, il fut longtemps utilisé pour tresser les couronnes des mariés ou pour créer des philtres d’amour.Il était utilisé par les Egyptiens, dans les cérémonies d’embaumement. L’utilisation de l’origan comme plante médicinale semble remonter à l’Antiquité grecque, au XIIIe siècle avant Jésus-Christ, où il était prescrit aux malades souffrant de flatulences et de troubles gastriques, puis par Aristote contre les morsures de serpents.

Description botanique de l’origan

L’origan est un sous-arbrisseau vivace de 30 à 50 cm de hauteur, implanté sur les pentes escarpées du bassin méditerranéen. Ses rameaux rougeâtres, carrés, portent de petites feuilles duveteuses à la forme ovoïde se terminant en pointe. Ses fleurs, qui vont du blanc au mauve selon les espèces, sont groupées en bouquets ronds au sommet des rameaux. Son arôme puissant, épicé, lui donne toute sa place dans la classe des aromates.

Parties utilisées

Feuilles séchées, sommités fleuries, huile essentielle, hydrolat

Principes actifs

Il est riche en tanins, phénols qui lui confèrent des propriétés anti-inflammatoires et anti-infectieuses. Les flavonoïdes contenus dans l’origan, ainsi que l’un de ses principaux composants, l’acide rosmarinique, ont un puissant pouvoir antioxydant qui aide à lutter contre le stress oxydatif et contre le vieillissement et pourrait avoir un effet hypoglycémiant (études à confirmer). L’huile essentielle est composée de thymol et de carvacrol. Autres composants : monoterpènes (alpha et bêta-pinènes, linalol).

Utilisations de l’origan

  • En infusion et inhalation, bain de bouche : faire infuser 50 g d’origan dans un litre d’eau pendant 7 minutes. 1 tasse 3 fois par jour. Adoucit la gorge et désencombre les bronches.
  • En huile : faire macérer 100 g de fleurs séchées dans 500 ml d’huile chauffée au bain-marie pendant une heure. Utiliser un tampon imbibé pour masser les parties douloureuses ( migraines, sinusites, rhumatismes, courbatures).
  • En pommade : A appliquer sur les démangeaisons et eczémas.
  • En huile essentielle : 2 gouttes 3 fois par jour. A utiliser en cas de diarrhée d’origine bactérienne ou pour lutter contre la fatigue.

Précautions d’emploi de l’origan

L’origan est classé dans la liste des plantes médicinales utilisées traditionnellement dans la pharmacopée française. L’origan doit être utilisé avec prudence chez les personnes présentant un terrain sensible : allergie, traitement médicamenteux fort, etc.

Contre-indications

Déconseillés aux personnes allergiques

Effets indésirables

Aucun aux doses normales

Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments

Pas d’interaction connue.

Interactions avec des médicaments

En raison de sa teneur en vitamine K, l’origan peut inhiber les anticoagulants. Les formes phytothérapeutiques de l’origan sont également déconseillées lors de traitements par trithérapie et chimiothérapie.

Les bienfaits reconnus de l’origan

L’origan fait partie des plantes très utilisées en phytothérapie (infusions ou huiles essentielles). Antalgique, anti-infectieux, antiseptique, antibactérien, antioxydant, ses vertus thérapeutiques, notamment pour lutter contre les germes pathogènes, sont reconnues.

La recherche sur l’origan

Des recherches menées par le Pr Abdesselam Zhiri ont ainsi démontré les propriétés anti-infectieuses de l’origan. Une étude publiée dans le Phytotherapy Research , en 2000, a même démontré les propriétés analgésiques de l’origan. Une autre étude menée sur demande du gouvernement des Etats-Unis a confirmé son action contre la salmonelle et l’ Escherichia coli .

Christine PÉREZ.

Poster un commentaire

Vous devez accepter la politique de confidentialité  pour pouvoir poster des commentaires

> Consultez la politique de confidentialité 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


NOS PARTENAIRES

 

tarteaucitron.user.getplusId = 'ACCOUNT_ID'; (tarteaucitron.job = tarteaucitron.job || []).push('getplus');