aucun commentaire pour l'instant

Cas clinique : gestion de l’inflammation et traitement d’adaptation en étiothérapie.

La gestion de l’inflammation et le traitement d’adaptation en étiothérapie. A propos d’un cas d’implantologie céramique.

Patient bruxomane, avec érosion sévère des tables occlusales aux deux maxillaires, perte de DVO manifeste, intéressé par la démarche en étiothérapie.

Les tests de posture ne révèlent pas de problématique neuro-psycho-affective particulière(cf. le livre blanc dédié à cette thérapie). Décision prise de réhabiliter les arcades par couronnes postérieures et collages incisivo-canins avec rehausse cohérente de la DVO.

Les deux implants seront posés pour terminer le cas.

  • 12 mai 2021 : Pose de deux implants céramique au 4ème quadrant, en « flapless », peu de hauteur d’os disponible. L’implant en 47 m’a paru plus difficile à placer. (pas de photo)
  • 09 juin 2021 : Contrôle post-opératoire à quasi un mois. Mauvaise surprise, d’autant de l’excellente réputation du comportement des tissus mous autour des implants céramique ! Un énorme croissant inflammatoire, granulomateux est apparu autour de l’implant en 46, RAS pour le site 47.Je prépare le bistouri lame céramique pour exérèse (le calage de l’implant est tout à fait correct). Je tempère mes ardeurs et me dis que ça vaut peut-être la peine d’essayer de comprendre ce qu’il se passe sur un plan événementiel. Le patient étant « ouvert » à la démarche en étiothérapie, je la lui propose et, de fait, il préfère essayer d’être traité sans bistouri.

  • Je réalise un traitement dit « d’adaptation » (environ 15’). Une information relative au « pouvoir social » est mise en lumière… « esprit mafieux » ! … je me demande quelques instants comment décliner cet item. Le patient me dit : « ne cherchez pas, je comprends très bien ». Il me révèle être profondément affecté par son contexte social actuel. En effet nous sommes en pleine période de crise liée à la covid-19. Il habite en Flandres. Les gens de la région sont vaccinés à 96% et on lui fait bien comprendre qu’il restera le bienvenu dans ses clubs quand il le sera également… Étant informé sur les dérives et les risques potentiels, il n’a aucune intention d’obtempérer pour l’injection. Le patient en en colère profonde contre les systèmes pharmaceutique et politique… Quelques soins locaux lui sont prescrits en phytothérapie (question de me rassurer car son hygiène est excellente !)
  • 15 juin 2021, soit 6 jours après, je revois le patient. Nous observons une amélioration de la situation. Le croissant en 46 est moins turgescent, un peu réduit en volume. Notons également une amélioration du site péri-implantaire en 47 !Nous reparlons de la situation, question de préciser encore cette colère rentrée.
  • 29 juin 2021, la veille de son départ en vacances… Les photos parlent d’elles-mêmes … Cela nous a mis dans une joie certaine. CQFD

  • 1er février 2022, nous observons une légère récidive après placement des deux couronnes 46 et 47, sur armature en PEEK (en prévention de l’absorption des charges occlusales potentiellement nocives). Nous décidons de surveiller la situation et de soutenir le traitement par quelques séances d’étiothérapie.

Nous espérons avoir pu vous sensibiliser à l’intérêt de l’étiothérapie, et d’ainsi élargir votre horizon thérapeutique.

 

© Serge Henrotte DG – odontologie holistique, implantologie céramique, étiothérapie.

 

 

Poster un commentaire

Vous devez accepter la politique de confidentialité  pour pouvoir poster des commentaires

> Consultez la politique de confidentialité 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


NOS PARTENAIRES

 

SI VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LA MEDECINE DENTAIRE HOLISTIQUE


     

N.B. : sans spam, désinscription à tout moment.

tarteaucitron.user.getplusId = 'ACCOUNT_ID'; (tarteaucitron.job = tarteaucitron.job || []).push('getplus');