2

Gestion des patients EHS (Electro Hyper Sensibles)

Avec l’utilisation de dispositifs électroniques, tels que les téléphones cellulaires portables ou les ordinateurs personnels et le WI-FI, qui deviennent de plus en plus répandus depuis quelques années, de nombreux articles ne font que souligner la commodité de ces dispositifs électroniques sans aborder les influences potentiellement négatives des ondes électromagnétiques émises sur le corps.

 

L’électrosmog : le brouillard électromagnétique auquel nous sommes soumis en permanence

 

Electrosmog et 5G

Crouzier et al. ont étudié l’imagerie par résonance magnétique, le champ électromagnétique, le rayonnement de radiofréquence et leur relation avec les dispositifs implantables. Ils ont découvert qu’une partie importante de la population porte des dispositifs métalliques, notamment des plaques orthopédiques, des tiges, des vis, des prothèses, mais aussi des implants dentaires, des endoprothèses, des fils d’électrodes ou des dispositifs électroniques.

Les dispositifs métalliques sont bien connus pour interagir fortement avec les champs électromagnétiques par diffraction ou par focalisation, ce qui entraîne une augmentation locale significative de l’intensité du champ.

 

 

 

Effet d’antenne avec les ondes électromagnétiques.

Les métaux présents dans l’organisme peuvent agir comme une antenne pour capter les ondes radioélectriques nocives, provoquant ainsi de nombreux symptômes généraux et graves, tels que des maux de tête, de la fatigue, des acouphènes, des vertiges, des pertes de mémoire, des battements de cœur irréguliers et des symptômes cutanés sur l’ensemble du corps, qui sont considérés comme causés par une hypersensibilité électromagnétique.

Les implants métalliques amplifient les ondes de haute fréquence qui sont à proximité et peuvent provoquer des dépassements des niveaux de sécurité.

 

Effet de couplage galvanique

Le couplage galvanique est une cellule galvanique dans laquelle le métal le plus négatif (anode) est le moins résistant à la corrosion que le métal le plus positif (cathode). Gitens et al. ont montré que la corrosion galvanique des dispositifs dentaires est importante à deux égards :  les effets biologiques qui peuvent résulter de la dissolution des alliages et le flux de courant résultant de la cellule galvanique qui pourrait causer la destruction des os. Le titane est anodique par rapport aux alliages nobles et cathodique par rapport aux alliages de passivation à base de fer et de nickel.

Couplage galvanique d’un implant en titane selon Gittens et al.

 

Des preuves scientifiques ?

Une étude a été publiée en 2019 par Kavyashree et al. dans la revue Int J Oral Maxillofac Implants ; 2019 May/June;34(3):643–650.

Titre de la publication : Cell Phone Radiation Effect on Bone-to-Implant Osseointegration: A Preliminary Histologic Evaluation in Rabbits

Cette étude visait à évaluer les conséquences des radiations émises par les téléphones portables sur l’ostéointégration os-implant pendant la phase de guérison. La conclusion de cette étude indique que les implants exposés aux radiations des téléphones portables ont montré une réaction inflammatoire plus importante que les implants non exposés, ce qui indique que la surutilisation des téléphones portables pourrait affecter la maturation de l’os et ainsi retarder l’ostéointégration.

 

Quelles sont les solutions ?

Remplacer les implants titane par des implants en Zircone.

En médecine dentaire, les implants dentaires en titane peuvent être le matériau le plus couramment associé à l’activité des antennes et peuvent favoriser ou amplifier les effets néfastes des ondes électromagnétiques.

Les traitements dentaires et implantaires devraient donner priorité à des matériaux non métalliques, de manière à éviter les influences nocives des ondes électromagnétiques sur le patient.

Chez ces patients hypersensibles, il est recommandé de s’orienter vers un traitement implantaire avec des implants en céramique zircone.

Pascal EPPE

Commentaires (2)

  1. Répondre
    thierry sandretto says:

    Selon le meilleur expert en nombre de patient testés et analysés , Gérard DIEUZAIDE à Toulouse, l’usage de la zircone est souvent prohibées chez les HES.
    Je l’ai rejoins sur la constatation de la zircone prothétique, moins fréquemment pour les zircone implantaires. Toutefois les nombreux cas aggravés suite aux implantations céramiques m’ont conduit à ne plus proposer d’implants chez les HES.
    La raison est le poids atomique de l’atome du métalloide zirconium trop élevé et donc amplifiant encore plus le rebond des ondes électromagnétiques par ses éléctrons de transitions plus nombreux et sont noyau plus chargé.
    J’invite tous ceux souhaitant prendre en charge les patient HES à acheter puis aller se faire former à Toulouse par Gérard DIEUZAIDE afin d’individualiser les tests de compatibilité à ces patients peu communs.
    Je pratique l’implantation zircone depuis 12 ans sur trois systèmes différents et ne peux rejoindre l’avis de l’auteur pour l’indication des implants en céramique chez ces patients en souffrance physique, morale et sociale extrême.
    La zircone est passive galvaniquement mais hélas délabrante chez les HES.
    je vous invite donc à déléguer ces traitements auprès de praticiens pratiquants les tests cliniques dédiés et formés à Toulouse par notre confrère dentiste compétent.
    Confraternellement
    dr thierry sandretto

    • Répondre
      Eppe says:

      Bonjour et merci pour votre commentaire et votre partage.
      Je vous rejoins dans le sens que chaque patient est unique et qu’il est toujours préférable d’individualiser, de tester et d’adapter nos traitements selon le terrain du patient. Les patients EHS sont très difficiles à traiter et cela demande beaucoup de précautions. Comme vous l’indiquez, les tests sont toujours à privilégier.
      Mon propos était de mettre en garde principalement sur la problématiques des métaux en bouche. En ce qui concerne les implants en Zircone, il ne faut pas confondre Zirconium et Zircone qui sont des matériaux complètement différents. A savoir que la céramique zircone ne conduit pas l’électricité. D’après plusieurs confrères, il semble que les implants AZT soient mieux tolérés chez les EHS que les implants en zircone polycristalline tétragonale stabilisée à l’oxyde d’yttrium (Y-TZP).
      Mais c’est un grand débat et votre commentaire nous ouvre un large débat d’échanges et de partages intéressants sur ce sujet. Merci encore pour vos commentaires.

Poster un commentaire

Vous devez accepter la politique de confidentialité  pour pouvoir poster des commentaires

> Consultez la politique de confidentialité 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SI VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LA MÉDECINE DENTAIRE HOLISTIQUE

N.B. : sans spam, désinscription à tout moment.

tarteaucitron.user.getplusId = 'ACCOUNT_ID'; (tarteaucitron.job = tarteaucitron.job || []).push('getplus');