2

Homéopathie précieuse dans la prise en charge de l’anxiété chez les enfants au cabinet dentaire

Homéopathie, médecine complémentaire précieuse dans la prise en charge de l’anxiété chez les enfants au cabinet dentaire.

par les Dr Grégory HELFENBEIN, Dr Isabelle BLANCHET et Dr Daniel BANDON.

L’homéopathie fait partie des médecines alternatives et complémentaires qui pourra être d’une grande utilité au chirurgien-dentiste lorsque se présentera au cabinet un enfant apeuré.
Pour le traiter, il sera nécessaire d’avoir une approche holistique c’est-à-dire prenant en charge l’enfant dans sa globalité physique, mentale et émotionnelle.
Nous éclaircirons dans cet article le mode de fonctionnement de l’homéopathie et aborderons plusieurs grands remèdes d’anxiété chez les enfants.

La médecine homéopathique dont les bases ont été posées par le Dr Samuel Hahnemann il y a plus de 200 ans, est aujourd’hui classée dans les MAC (Médecines Alternatives Complémentaires). Malgré les critiques dont elle fait régulièrement l’objet, critiques liées à son mode d’action, c’est une excellente alternative si l’on respecte les règles de prescription et un complément essentiel à la médecine allopathique, surtout lorsque celle-ci montre ses limites.
Pour le chirurgien-dentiste, particulièrement en odontologie pédiatrique, elle sera utile en pratique quotidienne, tant pour traiter des affections aigues que lors de pathologies chroniques. L’homéopathie pourra sembler difficile au premier abord mais, si certaines règles établies depuis le début par son fondateur sont respectées, elle s’avèrera grandement efficace, et surtout très appréciée par les patients, de plus en plus demandeurs de ce type de médecine alternative sans effet secondaire et respectueuse du patient et de l’environnement.

Comment fonctionne l’homéopathie ?

Samuel Hahnemann, (fig. 1), a défini que chaque maladie est unique, par le terrain sur lequel elle se développe, et chaque patient réagit à sa façon à cette maladie (1).
En complément d’un examen clinique et radiographique du patient, le praticien va questionner ce dernier afin de collecter l’ensemble des symptômes : il ne recherche pas l’étiquette de la maladie comme le fait l’allopathe, mais il cherche l’étiquette du patient. Ainsi des patients qui consultent pour la même pathologie, recevront un remède différent, adapté et individualisé en fonction de leurs symptômes. Pour l’homéopathe, les symptômes ne sont pas la maladie, mais l’expression tant physique que psychique, du fonctionnement de l’individu.
Le symptôme est le seul moyen dont nous disposons pour déceler l’activité des défenses de l’organisme face à la maladie. C’est pourquoi, l’observation du malade et son interrogatoire sont tellement importants dans la consultation homéopathique (2).

Cet interrogatoire, devra être précis, objectif et méthodique. La valeur d’une réponse dépend de la qualité de la question. Dans les cas d’anxiété, il est indispensable de rechercher des symptômes caractéristiques, car le seul symptôme de peur n’est pas suffisant pour donner un remède. En effet, lorsque l’on cherche dans un répertoire homéopathique (comme le répertoire informatique Complete Dynamics de Roger Van Zandvoort), le répertoire étant un annuaire dans lequel les remèdes sont classés par symptômes, la rubrique Peur chez les enfants contient 64 remèdes :
PSYCHISME – PEUR – – enfants, chez les (64) : achy. ACON. ambr. ant-c. arg. arn. ARS. AUR-BR. BAR-C. bell. BISM. BOR. BUFO CALC. camph. carb-v. CARC. CAUST. cham. chap. CHEL. CHLOL. cic. cimic. CINA CUPR-ACET. CUPR. cypr. GELS. haliae-lc. hyos. hyosin. IGN. KALI-BR. kali-c. KALI-P. lac-c. lach. lil-t. LYC. med. merc. NAT-C. OP. PHOS. Plac. Plut-n. psor. puls. rheum sac-alb. sanic. sant. scut. sil. sol-n. STAPH. STRAM. SULPH. SYPH. thuj. TUB. valer. zinc.

La couleur de chaque remède correspond à la fréquence à laquelle on va retrouver le remède dans ce symptôme précis : les remèdes en vert (degré 4) sont ceux qui seront le plus souvent cités, suivis des remèdes en rouge (degré 3), en bleu (degré 2) puis en noir (degré 1). Il sera donc nécessaire de trouver d’autres symptômes locaux, généraux ou mentaux pour dresser un portrait complet du patient et trouver le remède qui lui correspond.
En résumé, à chaque patient correspond des symptômes spécifiques et donc un traitement spécifique : c’est ce que l’on appelle l’individualisation du traitement. C’est ce qui fait la richesse de cette médecine mais, aussi sa difficulté car pour une même pathologie le traitement sera différent selon les patients et leurs symptômes.

Gestion du stress chez l’enfant

Lorsqu’un enfant arrive au cabinet dans un état de stress, il sera intéressant de trouver des symptômes mentaux et physiques pour prescrire le remède adéquat 3.
Les symptômes mentaux sont les causes cachées de la peur ; ce sont les manifestations invisibles de l’inconscient de l’enfant : de quoi a-t-il peur ? Qu’exprime cette peur au fond de lui ?

  • Peur de l’inconnu, car il n’a jamais vu ce monsieur derrière son masque
  • Peur de la douleur parce que malheureusement, les parents ont bien insisté en disant que cela ne ferait pas MAL…
  • Peur de ne pas être à la hauteur et donc manque de confiance en lui

Cette explication de la peur ne s’exprimera que rarement par des mots. Il sera donc judicieux de trouver, à travers l’interrogatoire médical de l’enfant ou des parents, les raisons plus ou moins cachées de cette peur.
Les symptômes physiques sont, quant à eux les manifestations visibles de l’angoisse de l’enfant :

  • Tremblements
  • Pleurs
  • Transpiration
  • Mutisme
  • Logorrhée mais ne veut pas se laisser soigner
  • Se réfugie dans les jupes de maman
  • Violence

A partir de cela, nous allons pouvoir dresser des portraits de remèdes homéopathiques utiles en cas d’anxiété, qui se différencieront par leur tableau clinique. Nous avons choisi d’aborder six remèdes très fréquents pour soigner des enfants phobiques du dentiste.

Quelques remèdes de peur

GELSEMIUM SEMPERVIRENS

L’enfant GELSEMIUM ressent un profond sentiment d’insécurité, on le surnomme la sentinelle piégée. Il se sent attaqué de tous les côtés. Son insécurité se manifeste principalement par des tremblements. La moindre contrariété ou émotion va provoquer chez lui un état de torpeur avec paralysie et tremblements. Diarrhée émotive, incontinence seront des symptômes concomitants au stress. C’est un enfant calme et docile, un peu indolent qui n’a pas de volonté propre ; il se laissera soigner car il ne veut pas contrarier ses parents ou le dentiste mais tremblera et pleurera beaucoup. GELSEMIUM est un grand remède de trac par anticipation : il conviendra aux enfants qui, avant un oral ou un examen, vont perdre leurs moyens, se mettre à trembler avec des fréquentes envies d’uriner (4).

IGNATIA AMARA

L’enfant IGNATIA est caractérisé par son côté paradoxal ; il manifeste des réactions surprenantes et imprévisibles qui déconcertent l’observateur : rires nerveux pour des choses sérieuses, courageux dans une situation dramatique mais terrorisé pour des broutilles. Ce qui explique ces états contradictoires et alternants, c’est qu’IGNATIA ne sait pas gérer ses émotions, il n’arrive pas à extérioriser son chagrin (c’est un grand remède de suite de deuil). Il ne peut exprimer sa colère ou son angoisse… donc il somatise. L’angoisse se manifeste par une boule dans la gorge ou le ventre, par des spasmes ou des crampes fréquentes. Ce qui rend la visite chez le dentiste compliquée pour l’enfant IGNATIA c’est qu’il est hyperesthésique ; il ne supporte pas la douleur, le bruit trop fort, la lumière violente… (5).

ARSENICUM ALBUM

L’enfant ARSENICUM ALBUM est un des plus anxieux : il semble porter sur lui toute la souffrance du monde. Il s’inquiète pour ce qui lui arrive, mais aussi pour ses proches, avec en arrière fond une peur profonde de la mort. C’est un enfant hyperkinétique, qui bouge tout le temps, touche à tout, se ronge les ongles. Hyperméticuleux et maniaque, il est plutôt introverti et solitaire. Il pourra même avoir un caractère despotique (très exigeant envers ses parents et très jaloux de ses frères et sœurs). Physiquement, c’est un enfant plutôt maigre et chétif qui se fatigue vite, souvent sujet aux infections ORL pendant l’hiver, avec des aggravations caractéristiques la nuit (remède d’asthme ou d’otite nocturne). On retrouve aussi des fréquents troubles digestifs (gastro-entérites avec vomissement et diarrhée) (6).

CALCAREA CARBONICA

L’enfant CALCAREA CARBONICA est le parfait exemple de l’enfant peureux. Gentil, souriant, mais parfois boudeur, il n’a pas l’angoisse existentielle d’un enfant ARS ALB mais a peur de tout ce qu’il ne connait pas, qui perturbe son quotidien. Il a besoin de calme et de constance, et n’est jamais aussi heureux que replié sur lui, dans son cocon familial ou dans sa coquille, CALC CARB est obtenu à partir de la coquille d’huître. Peur du noir, de la foule, du vide, des chiens, des insectes ou des situations nouvelles, font partie de ses nombreuses phobies. C’est un enfant qu’il faudra donc apprivoiser lors de la première visite au cabinet dentaire et si tout se passe bien, il reviendra confiant. Physiquement, il transpire beaucoup (surtout de la tête), il est très frileux et donc fait très souvent des pathologies ORL en hiver et ne supporte pas le lait (7).

PULSATILLA

L’enfant PULSATILLA est l’enfant pot de colle qui ne se décroche pas de sa mère. Il ne supporte pas la séparation (malade lors de la rentrée scolaire ou lors d’un voyage scolaire), d’où la difficulté à le soigner s’il se retrouve tout seul en salle de soin. Enfant très émotif, il pleure facilement et passe du rire aux larmes très rapidement, il est d’ailleurs surnommé la girouette homéopathique. Il est affectueux et attachant, mais pourra devenir capricieux sans agressivité. Physiquement, il ne supporte pas la chaleur et a besoin de grand air ; sujet aux infections ORL (otites, sinusites, bronchites…), avec un écoulement jaunâtre irritant. La puberté est difficile et tardive : en fait, c’est le grand remède des enfants qui ont du mal à grandir, à s’identifier à leurs parents et à se structurer dans une personnalité adulte et sexuée 7.

PHOSPHORUS

L’enfant PHOSPHORUS est lumineux comme le phosphore de l’allumette qui brille. Mais la lumière qu’il renvoie cache une noirceur, comme l’allumette éteinte, et une anxiété sous-jacente ; c’est un des remèdes les plus anxieux de la matière médicale, avec CALC CARB. Ses nombreuses peurs, (solitude, orage, obscurité, voleurs, eau…), le rendent timide et sauvage. C’est un enfant travailleur, mais qui s’épuise vite (coups de fatigue soudains avec céphalée). Rêveur il adore les voyages et pourra avoir un profil artistique très développé. Il a un physique plutôt mince et élancé malgré un appétit vorace. Il est sujet aux pathologies broncho-pulmonaires et aux laryngites avec extinction de voix (8) (9).

 

Comment prescrire ?

Après la description de ces grands remèdes homéopathiques, on comprend aisément qu’il faudra avoir un maximum de symptômes pour cerner au mieux notre patient. Il sera donc intéressant, dans le cadre d’une première visite d’un enfant anxieux au cabinet dentaire, de le recevoir avec un parent, de prendre le temps de discuter de ses antécédents médicaux mais aussi de poser des questions sur le caractère de l’enfant et son comportement. Nous pourrons étayer les réponses apportées par nos constatations cliniques, à savoir comment se comporte l’enfant face à nous : cela donnera de la fiabilité aux symptômes choisis (10).

A partir de cela, nous pourrons prescrire un remède en 7CH à prendre 48h avant le prochain rendez-vous à raison de 5 granules deux fois par jour. Si le portait clinique de l’enfant correspond parfaitement au portrait clinique du remède, avec des symptômes locaux, généraux et mentaux qui se recoupent, nous pourrons utiliser une dilution supérieure et prescrire le remède en 15 CH à prendre 48h avant le rendez-vous à raison de 5 granules une fois par jour.

Conclusion

Si le remède est bien choisi, le chirurgien-dentiste homéopathe et surtout les parents seront surpris de constater que, lors de la séance, non seulement l’enfant se laisse soigner facilement mais qu’en plus son caractère a changé et que certains symptômes physiques se sont améliorés : c’est cela une dentisterie holistique. Une dentisterie qui prend en charge l’enfant dans sa globalité, corps et âme et ne traite pas seulement le symptôme peur ; une dentisterie qui prend en charge chaque enfant différemment les uns des autres. En cela, nous respectons un principe cher à Samuel Hahnemann : « l’Homme est un tout et chaque Homme est unique ».

 

Dr Grégory HELFENBEIN, Dr Isabelle BLANCHET et Dr Daniel BANDON.

 

Téléchargez cet article au format pdf

 


• (1) Hahnemann S : Organon de l’art de guérir. Editions de l’école Belge d’homéopathie ASBL 1984
• (2) Meuris J : Homéopathie en odonto-stomatologie. Boiron 1974
• (3) Lamothe J : Homéopathie pédiatrique. Editions Similia 1998
• (4) Grandgeorge D : L’esprit du remède homéopathique. Edicomm 1992
• (5) Grandgeorge D : Homéopathie chemin de vie : grandir sous le regard d’un pédiatre homéopathe. Edicomm 1998
• (6) Guermonprez M, Pinkas M, Torck M : Matière médicale homéopathique. Editions CEDH 1989
• (7) Vithoulkas G : Essence des remèdes homéopathiques. Editions Similia 1998
• (8) Leroux P : Les métaux en homéopathie. Editions Publibook 2006
• (9) Deltombe M, Jaergerschmidt : Abrégé de matière médicale du tout petit. Editions Similia 1994
• (10) Garcia C : L’homéopathie en pratique bucco-dentaire quotidienne. Cahiers de médecine homéopathique n°3. Masson 1987

 

Commentaires (2)

  1. Répondre
    chirurgie dentaire prix says:

    bonne continuation

  2. Répondre
    Dr Abidi says:

    J’aime l’odeur du gelsemium sempervirens

Poster un commentaire

Vous devez accepter la politique de confidentialité  pour pouvoir poster des commentaires

> Consultez la politique de confidentialité 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


NOS PARTENAIRES

 

tarteaucitron.user.getplusId = 'ACCOUNT_ID'; (tarteaucitron.job = tarteaucitron.job || []).push('getplus');