aucun commentaire pour l'instant

La propolis blanche et l’hygiène bucco-dentaire

Les multiples emplois de la propolis par les abeilles.

Elle est récoltée durant tout l’été jusqu’à la fin de l’automne par les abeilles butineuses. Elles trouvent cette substance au niveau des bourgeons ou de l’écorce de certains arbres (peuplier, bouleau, hêtre, écorce des pins, sapin).

Une fois rapportée à la ruche, les abeilles ouvrières vont étirer cette pelote pour en faire un fil. Elles vont y ajouter de la cire et des sécrétions salivaires pour obtenir la propolis.

Les abeilles se servent de la propolis dans la ruche pour maintenir une température adéquate à leur bon développement et pour la renforcer.

Ses propriétés antiseptiques sont exploitées pour bénéficier d’un milieu stérile favorable au développement des œufs ou encore pour enduire les alvéoles de la ruche avant d’y déposer le miel et le pollen et de les recouvrir d’un opercule.

Cette substance résineuse va servir également à momifier les insectes ou les petits rongeurs (rat, souris) qui entreraient dans la ruche afin d’éviter toute colonisation bactérienne.

Pour résumer c’est un antibiotique naturel remarquable qui permet au rucher d’éviter de devenir un bouillon de culture.

Composition de la propolis

C’est une substance résineuse, gluante et molle à haute température, comme dans la ruche (35°C), et qui devient solide à basse température.

Elle est composée de :

  • 50% de résines contenant notamment :
    • des flavanoides qui vont particulièrement nous intéresser pour leur action antimicrobienne, anti inflammatoire, antihémorragique et cicatrisante (en stimulant l’action de la vitamine C)
    • des acides phénoliques aux effets antioxydants
  • 30% de cires source de vitamine A et d’acides gras
  • 10% d’huiles essentielles aux vertus antiseptiques et antimicrobiennes
  • 5% de pollen
  • 5% de matières organiques et minérales diverses

En tout, on peut répertorier plus de 300 composés !

Pourquoi la propolis est-elle si efficace ?

Contrairement aux antibiotiques de synthèse, formulés à partir d’une molécule active, la propolis doit son potentiel à ses multiples composants.

Sa formule complexe n’est pas toujours identique et empêche les germes de s’adapter pour contrer ses effets.

Propolis locale ou exotique ?

Il est préférable (sauf cas particulier) de consommer de la propolis issue de biotopes français ou européens proches qui aura été produite par des abeilles travaillant dans le même environnement naturel.

La spécificité de la propolis blanche

C’est une fraction de propolis extraite par macération aqueuse, contrairement à la propolis noire qui est obtenue par macération alcoolique.

Du fait de son extraction aqueuse, on y retrouve également la présence de composés actifs hydrosolubles issus des sécrétions des glandes salivaires et du jabot des abeilles qui renforcent ses propriétés antioxydantes.

Des études indiquent même que les bactéries lactiques contenues dans le jabot des abeilles pourraient être utilisées dans la santé humaine (1, 2).

Elle se présente sous la forme d’un liquide trouble blanchâtre qui peut devenir marron avec le temps. La préparation est stable 1 an minimum si on n’y introduit pas de substances exogènes, ni d’air.

Propriétés de la propolis :

  • Cicatrisante et régénérative
  • Apaise les signes de l’inflammation
  • Hydrate
  • Purifie l’haleine
  • Respecte l’équilibre des muqueuses
  • Stimule les défenses naturelles

Sa formule complexe varie d’une année sur l’autre et en fonction de la zone géographique mais conserve ses propriétés générales.

Elle a donc l’avantage de conserver les propriétés multiples de la propolis tout en étant respectueuse des muqueuses grâce à son absence d’alcool.

Il convient de privilégier de la propolis locale, c’est-à-dire française, qui présente plus de résonnance et donc plus d’efficacité pour lutter contre virus et bactéries environnants.

Utilisation de la propolis

Elle peut être utilisée quotidiennement grâce à son absence d’alcool.

Nous pouvons la conseiller dans de nombreux domaines de la dentisterie, notamment en accompagnement de l’hygiène bucco-dentaire en parodontologie, par exemple en bain de bouche ou imprégnée sur les brossettes interdentaires.

F. Mousset

Poster un commentaire

Vous devez accepter la politique de confidentialité  pour pouvoir poster des commentaires

> Consultez la politique de confidentialité 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


NOS PARTENAIRES

 

Livre blanc Odenth
tarteaucitron.user.getplusId = 'ACCOUNT_ID'; (tarteaucitron.job = tarteaucitron.job || []).push('getplus');