1

Les Huiles Essentielles à caractère antiviral

Dans le précédent Inf’Odenth, vous avez pu suivre les premières indications d’Huiles Essentielles à faire diffuser pour lutter contre les infections virales et notamment le covid-19.

Face au caractère exceptionnel de cette pandémie, reprendre les propriétés de ces HE et comprendre pourquoi elles ont un caractère antiviral est essentiel, car nous nous retrouvons dans une situation où certains médecins des plateaux télévisés n’hésitent pas à dire que les HE sont totalement inefficaces. Cela me rappelle les attaques dirigées contre l’homéopathie…

Sans prétendre détenir un traitement garanti pour traiter une infection par le Covid19, il est tout à fait raisonnable de penser pouvoir agir préventivement en faisant usage de ces HE car elles ont fait preuves d’efficacité dans de nombreuses infections virales (grippe, pneumopathie, gastro-entérites…).

Pour leur utilisation, les trois modes les plus courants sont : la diffusion atmosphérique, la voie percutanée (attention certaines HE peuvent avoir un effet irritant, photosensibilisant ou allergisant) ou la voie orale en les mélangeant à une huile alimentaire (H. d’olive).

Rappelons que d’une manière générale les HE ont, parmi leurs propriétés anti-infectieuses, les caractères suivants : antibactériennes, antifongiques, antivirales, antiseptiques, antiparasitaires, désodorisantes, anti-inflammatoires et antihistaminiques en fonction de leur composition. Nous n’aborderons pas, ici, leurs autres propriétés,

Composition chimique et propriétés communes des huiles essentielles HE) anti-virales

  • Les caractères antiviraux sont dus à la présence d’une association de deux familles chimiques : les cinéole-monoterpénols sont particulièrement actifs sur les infections virales atteignant la sphère respiratoire. Cette association de composés chimiques se trouve dans de nombreux arbres de la famille des Myrtacées.
  • Le couple linaloloxyde-linalol est intéressant pour les atteintes virales des voies respiratoires basses.
  • Les cétones ont une bonne capacité à combattre les virus nus.
  • Les aldéhydes, agissent par diffusion pour les infections virales respiratoires.

Les principales HE qui nous intéressent dans le cadre du covid-19 sont :

Laurus nobilis

Principes actifs :

  • Monoterpènes (14,5%)
  • Monoterpénols (12 à 23%)

Principales propriétés :  Anti-infectieuse, bactéricide, virucide, fongicide.

Indications : Grippe +++, infections ORL +.

Usage transcutané modéré (allergisante potentielle).


Ravensara aromatica

Principes actifs :

  • Monoterpènes (% élevé)
  • Monoterpénols

Propriétés : Anti-infectieuse, antivirale ++++, expectorante +++, neurotonique +++.

Indications : Rhinopharyngite, grippe +++, bronchite, coqueluche


Eucalyptus Radiata

Principes actifs :

  • Monoterpènes (15%)
  • Monoterpénols (39%)

Propriétés : Anti-infectieuse ++, antivirale +++, expectorante ++++, anti-catarrhale, anti-inflammatoire.

Indications : Rhinites, rhinopharyngite, grippe +++, bronchite +++, toux +++.


Citrus Limon

Principes actifs :

  • Monoterpènes (54 %, jusqu’à 80%)
  • Sesquiterpènes (2,5-4%)
  • Aldéhydes (2-3%)

Propriétés : Anti-infectieuses, antibactériennes, antiseptique +++ (bactéries sporulées +++), antivirale.

Indications :

  • Infection respiratoire, désinfection des cabinets, périodes de maladies contagieuses.
  • Désinfection de l’air  des cabinets médicaux, milieux hospitaliers, crèches, etc… +++

Usage externe : photosensibilisante et dermoagressive.


Eugenia Caryophyllus

Principes actifs :

  • Sesquiterpènes (6%)
  • Esters (22%)
  • Phénols : Eugénol (70-80%)

Propriétés : Anti-infectieuse, antibactérienne à spectre large (Gr+, Gr-) +++, antivirale +++, anti-parasitaire ++, stimulante générale +++. Cautérisante pulpaire et cutanée.

Indications :

  • Infections dentaires, odontalgie +++, sinusite, bronchite, grippe, tuberculose ++, paludisme ++, asthénie +++.
  • En dehors de son indication spécifique en odontologie, cette HE est l’une des plus anti-infectieuse avec l’HE

Origanum Compactum

Principes actifs :

  • Monoterpènes (25%)
  • Monoterpénols (10%)
  • Phénols monoterpènes : carvacrol (majoritaire) thymol (60 à 70%)

Propriétés :

  • Anti-infectieuse puissante à zone d’action étendue (respiratoire, oro-intestinale, urogénitale, nerveuse, sanguine, lymphoganglionnaire, et à large spectre d’action: bactéricide +++, mycobactéricide +++, fongicide +++, viricide ++, parasiticide +++).
  • Tonique stimulante générale, immuno-stimulante.

Indications : Rhino-broncho-pneumopathie infectieuse +++, oro-pharyngite, entérocolite, dysenteries, amibiase +++, bactériémie, virémie, paludisme +++.

Robert Heckler

Source : L’aromathérapie exactement – P. Franchomme; R. Jolis; D. Pénoël – Ed. Roger Jollois.

Commentaire (1)

  1. Répondre
    Michel ARTEIL says:

    merci de rappeler les qualités antivirales des HE et s’opposer à la désinformation des thérapeutes
    amicalement Michel

Poster un commentaire

Vous devez accepter la politique de confidentialité  pour pouvoir poster des commentaires

> Consultez la politique de confidentialité 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


NOS PARTENAIRES

 

tarteaucitron.user.getplusId = 'ACCOUNT_ID'; (tarteaucitron.job = tarteaucitron.job || []).push('getplus');