Aucun commentaire.

La nutripuncture dentaire (conférence du Dr Yvonne PARQUER)

La nutripuncture dentaire

Résumé de la conférence du Dr Yvonne PARQUER (Congrès Odenth 2015 St Raphaël)

par le Dr Catherine Rossi

La nutripuncture est une approche dite informationnelle qui se base sur des complexes d’oligo-éléments micros dosés agissant sur des organes, des fonctions, mais également sur les courants d’énergie du corps avec des impacts physiques et psychiques. Les applications en dentaire sont nombreuses.

Information cellulaire

Cette approche informationnelle n’est pas une approche chimique, ni une approche moléculaire, cela se passe au niveau de l’information, c’est-à-dire qu’on est dans la dimension qualitative de l’action d’un thérapeute et non pas dans le quantitatif quand on utilise des produits de nutripuncture. Ce sont de nombreuses années d’études qui ont permis d’aboutir à une compréhension de cette information du vivant, la façon dont elle circule dans le corps. Lorsque cette information circule mal, elle entraine des pathologies, des désordres sur le plan général ou buccodentaire.

Les remèdes sont des complexes de minéraux micro-dosés, à raison de 2 à 3 minéraux par complexes spécifiques. Ils ont une action ciblée sur les courants vitaux que l’on décrit en nutripuncture. Le but de cette pratique c’est de soutenir la vitalité cellulaire et la restaurer quand elle est altérée. On ne va pas agir contre une pathologie, un désordre ou une maladie, on va aller dans le sens de cette stimulation d’auto régulation, d’auto guérison que tout organisme vivant a en lui.

La circulation d’information se fait pas voie électromagnétique c’est-à-dire en instantané, à la vitesse de la lumière donc 300 000kms/seconde.

La posologie : 1 comprimé de chaque nutriment, un seul à la fois, à croquer à raison de 2 fois par jour pendant 1 mois en chronique et en aigüe prendre la séquence 3 à 4 fois par jour et arrêter dès lors que tout est rentré dans l’ordre.

Stimuler les courants vitaux

La nutripuncture va stimuler, de façon très ciblée, les courant vitaux, pour stimuler cette auto régulation et cette capacité de communiquer de chaque cellule avec ses voisines. La bonne santé c’est une bonne communication, intercellulaire en stimulant les compétences naturelles de santé pour répondre de manière cohérente à l’ensemble des stress de la vie moderne.

Le vivant se caractérise par la notion d’organisation. Tout ce qui est vivant est bien organisé, tout est relié de façon complexe c’est-à-dire en interaction, en interconnexion, en interdépendance, chaque cellule, chaque structure cellulaire est en coopération permanente grâce à un circuit de courant vitaux. C’est le principe du vivant, avec des courants vitaux qui en médecine chinoise s’appellent des méridiens.

Organisation tridimensionnelle du corps

Ces courants vitaux gouvernent quelque chose de très important qui est l’organisation tridimensionnelle de l’organisme, (le haut, le bas, la gauche, la droite, l’avant, l’arrière) ainsi que l’intérieur, l’extérieur, c’est ce qui donne tout l’équilibre à la bouche qui est ici notre pôle d’intérêt. Les dents s’organisent en effet dans la bouche de façon très organisée avec cette notion d’équilibre tri dimensionnel. Cet aspect tri dimensionnel participe à l’intégrité de la personne au niveau psychosomatique, c’est-à-dire cette globalité, cette sensation d’être un, d’être unifié, d’être tout à fait intègre, entier on va dire. Chaque cellule est capable de communiquer avec l’ensemble des cellules de l’organisme sur une fréquence spécifique. On sait que chaque cellule dans son ADN contient la connaissance de l’organisme entier même si elle n’exprime pas tout l’ADN, elle se spécialise mais elle a quand même l’information d’un organisme entier.

Expérience du Dr Léopold Kun, médecin stomatologue à Genève

« La nutripuncture me permet de régler toute une série de problèmes en cabinet dentaire. Les patients angoissés parce que très souvent traumatisés par les dentistes et leurs malheurs dentaires. Il existe également des séquences intéressantes pour rééduquer la langue, pour lui permettre de se mettre dans la position juste eu repos et lors de la déglutition. L’occlusion en déséquilibre participe à la distorsion spatiale du corps. En nutripuncture, on accompagne les stabilisations occlusales en harmonisant les courants vitaux au fur et à mesure que l’équilibre s’installe.

En nutripuncture, on obtient également des améliorations radicales sur la capacité de tolérer un certain nombre de matériaux qui malgré tout ne font pas partie de nous-mêmes, ce sont tous des corps étrangers. Et finalement notre travail c’est aussi d’aider les gens à supporter des choses qui ne sont pas forcément facile à supporter, qui sont étrangères à leur système immunitaire et là on arrive à obtenir, avec quelques séquences en nutripuncture une amélioration de la tolérance d’un certain nombre de produits que l’on met dans la bouche. On sait bien que l’on ne met pas des produits idéaux, on connait bien les problèmes de métaux lourds, on connait bien les problèmes de composite avec les bisphénols A, mais le fait de pouvoir remettre en place tout le système de tolérance, améliore fortement la capacité de l’organisme à tolérer des matériaux dentaires. Ce sont des éléments qui m’ont rendu grandement service dans ma vie de dentiste.

Il y a une séquence intéressante pour l’élimination des métaux lourds, pour effacer, non pas la quantité de métaux, ce n’est pas une question quantitative, c’est une question qualitative, c’est une question d’information, on enlève l’information des métaux. Aujourd’hui quand on vous parle d’intoxication aux métaux, souvent, on vous parle d’intoxication quantitative et on vous dit : il y a trop de ceci ou trop de cela. Et c’est par rapport à une base statistique alors que là il s’agit d’enlever des informations négatives des métaux lourds sur le corps.

Je passe aussi beaucoup de temps à chercher les foyers dentaires, ce sont des inflammations ou des infections dans la bouche qui sont totalement silencieuse, à 80 % silencieuses, et c’est quand elles sont silencieuses qu’elles sont en fait dangereuses, et elles peuvent induire des perturbations à distance. Certains médecins disent qu’à partir de 3 foyers dentaires on commence à entrer dans un système de dépression psychique, c’est pour vous dire que ce sont des éléments importants qui freinent, qui plombent le système immunitaire mais aussi tout le système d’adaptation du corps. Et là aussi en nutripuncture, on a quelques moyens pour remonter tout ce système, pour faire en sorte que la personne soit plus résistante à ces attaques. »

Autres applications dentaires

La nutripuncture va pouvoir intervenir pour stimuler les mouvements de succion d’abord puis de mastication, de déglutition. Harmoniser la déglutition, retrouver la position physiologique de la langue (la pointe en appui sur l’avant du palais), comme le décrit une patiente « on ressent une augmentation de la proprioception où chaque structure prend sa juste place, on a l’impression que c’est bien à soi ».

Elle peut intervenir en cas de schéma corporel inconscient, avec inversion des structures, par exemple lorsque vous demandez au patient de déplacer sa mandibule à droite et qu’il part vers la gauche ! Il existe des séquences spécifiques pour le maxillaire, la mandibule, pour l’ATM qui vont redonner la juste position et les justes fonctionnements à ces différentes structures.

En parodontie, on peut stimuler le fluide gingival, filtra très nutritif pour l’ensemble de la bouche, pour chaque dent et pour les gencives. Nourrir l’os alvéolaire, lors de la pose d’implants, ou dans la phase de régénération du traitement parodontal afin de redonner beaucoup plus de densité à l’os alvéolaire.

Une séquence pour chaque dent

Les dents sont des organes sensoriels et des fusibles alimentés par des courants vitaux qui vont manifester les désordres de l’ensemble du corps. Chaque dent représente tout un ensemble de circuits dans l’organisme.

En nutripuncture, on a aussi des séquences tout à fait spécifiques pour nourrir chaque dent, et ce qui est intéressant, c’est qu’avant d’aller chez le dentiste, on prend la séquence de la dent que l’on va soigner. Cela permet de diminuer les doses d’anesthésie, d’augmenter le confort et la détente du patient qui se sent en sécurité. On peut avec la nutripucture nourrir chaque loge dentaire de façon tout à fait spécifique.

Pour le dentiste aussi !

Le dentiste est toute la journée sous l’influence des informations véhiculées dans la bouche de ses patients. La bouche c’est l’organe sensoriel qui renvoie à la phase orale, au passé inconscient plus ou moins chargé émotionnellement. Le dentiste, fatigué physiquement et énergétiquement peut, grâce à une séquence spécifique retrouver sa vitalité et à finir sa journée sans être épuisé par toutes les informations qui ont pu circuler entre lui et ses différents patients.

En résumé

On pourrait dire que La nutripuncture, comme le dit Mr Edgard Maurin dans la préface d’un des livres écrit sur la nutripuncture, c’est le bodyguard de l’individu, de sa vitalité somatique et psychique. La nutripuncture permet de stimuler l’auto régulation, d’améliorer la gestion du stress de façon générale et renforcer cette unité corps/psyché, cette unicité, cette globalité de l’individu.

L’association qui s’appelle Anita propose une formation qui est certifiée dans différents pays d’Europe, en Italie, en France, en Allemagne, en Suisse et en Belgique.

 

Catherine Rossi

Poster un commentaire


NOS PARTENAIRES

 

tarteaucitron.user.getplusId = 'ACCOUNT_ID'; (tarteaucitron.job = tarteaucitron.job || []).push('getplus');