aucun commentaire pour l'instant

Le labyrinthe des MCS (l’hyper-sensibilité chimique multiple)

MCS : un syndrome complexe

Oh ! Non ce n’est pas une erreur de plume ; il s’agit bien des MCS, une pathologie neuro-fonctionnelle où les malades sont atteints du syndrome d’hyper sensibilité chimique multiple, une maladie émergente du XXIème siècle.

Il existe une association d’aides et de défense des personnes atteintes de ce syndrome : SOS MCS :

  • Le MCS n’est pas une réaction aux odeurs. C’est une réaction aux produits chimiques et ses patients réagissent à des composés chimiques qui n’ont pas d’odeur et des parents patients privés d’odorat sont aussi malades à la suite d’expositions
  • Le MCS n’est pas une allergie. Les réactions allergiques sont liées aux immunoglobulines. Les réactions MCS n’entre pas dans ce schéma. Les traitements et injections contre les allergies ne pourront donc ni traité ni soigner le MCS
  • Le MCS n’est pas un trouble psychique de nombreux médecins et personnels de santé pensent que c’est le cas. Il en résulte des réserves des erreurs de diagnostic des traitements inappropriés qui peuvent mettre la vie des patients en danger

Cette maladie est classée à l’OMS dans le classement international des maladies CIM 10 au chapitre 19 T 78 4, mais aussi au CIM 11 qui sera présenté à l’assemblée mondiale de la santé en mai 2019

Le MCS peut mettre en danger la vie des patients. Leur qualité de vie est affectée, les contraignants à l’isolement social et à l’éviction de certains lieux en raison de trop fortes agressions chimiques (grandes surface, magasins banques, cabinets dentaires)…

Une fiche a été établie pour les soins dentaires. Fiche numéro 11 de janvier 2012 :

Voici ce que l’on peut en retirer après quelques corrections de terminologie

  • Soins avec anesthésie locale sans vasoconstricteur et sans conservateur.
  • Dépose des amalgames au mercure doivent être effectué avec d’infinies précautions chez un praticien compétent et averti avec prise de charbon avant et après et sous double irrigation seringue assistante plus irrigation la fraise. Des réactions aux méthyle- mercure dégagé pendant le fraisage peuvent durer de une à deux semaines…..
  • Poses des composites ceci doive se trouver sans bisphénol A (BPA), mais aussi sans TGDEMA (tri éthylène glycol di méthyle méthacrylate)
  • Les traitements canalaires peuvent ne pas être supportés par les MCS notamment ceux dont la pâte contient de l’Eugenol, du Chlorothymol, ou du Idothymol.
  • Les verres ionomères sont reconnus (revue Clinical Oral Investment 2010 14 233-240)
  • Pour les couronnes les dents provisoires sont souvent très mal supportées.
  • Il est conseillé d’éviter les couronnes métalliques de privilégier des couronnes céramiques Zircones ou en EMAX.

(Des tests musculaires de précision peuvent être réalisés avant la conception des prothèses : poser des modèles de couronne ou d’appareils sur la peau au niveau du thymus du patient et évaluer avec lui la résistance musculaire la mieux adaptée en testant le deltoïde antérieur, ou le tenseur du fascia lata).

Prothèse adjointe et implant

  • Pour les appareils dans cette fiche, le Valplast est conseillé pour les patients et considéré comme produit anallergique.
  • Pour les implants, les implants en zircones seront préférés aux implants en titane.
  • Le laser est également conseillé pour traiter les gencives et les racines pour éviter l’utilisation de produits chimiques…
  • Les bains de bouche sont à éviter car ils contiennent de l’hexachlorophene ; le peroxyde d’hydrogène dilué à 3 % ou de l’extrait de pépin pamplemousse seront préférés.
  • La teinture mère de Calendula peut être utilisée en faisant une dilution dans de l’eau bouillie.
  • Les choix dentifrice : sans arôme, sans Triclosan et sans perturbateurs endocriniens

En conclusion traiter ses patients est quelque chose de fort délicat où l’on doit sans arrêt être vigilant, sortir de nos habitudes et de nos protocoles.

Les huiles essentielles qui servent aux traitement et doivent être testées individuellement en kinésiologie et notées lors de la première consultation sur le dossier médical papier et informatique .

Les ciments de scellement ainsi que tous les matériaux d’obturation (ciment canalaire, cônes de gutta, composites, ciment de scellement, colles.)seront testés lors de la première séance et gardés en mémoire ) .

Apprendre à tester chaque élément qui va rester en bouche plus que le temps des soins est indispensable pour le bien-être de ses patients qui représentent certes 2 % de la population et surtout ne pas faire une confiance aveugle à nos vendeurs de produits dentaires.

(Souvenir d’un vendeur de composite bio m’ayant confié un échantillon pour réaliser des prothèses provisoires qui selon lui ne cassaient pas (l’ADF 2017) et celui-ci utilisé en urgence chez une patiente MCS a déclenché chez elle le réveil de tous les symptômes qui s’étaient révélés lors de la pose de son carrelage lui ayant obligé à quitter son domicile.)

Pour ma part j’ai comptabilisé trois patientes qui souffrent de MCS

Quel sont les symptômes de MCS ?

Les symptômes comprennent :

  • Système Nerveux : Exacerbation de l’odorat, difficultés de concentration et de mémoire, perturbation dans l’humeur et les fonctions, maux de tête, douleurs, nervosité hyper activité, agitation, insomnie, dépression, manque de coordination d’équilibre, anxiété, convulsions, acouphènes, fatigue, tensions, confusion, perte de mémoire, étourdissements
  • Appareil respiratoire : congestions et démangeaisons nasales, oreilles bouchées, congestions douleurs et infections au niveau des sinus. Toux, respiration sifflante, essoufflement, oppression thoracique, asthme, bronchite ou pneumonie fréquente.
  • Yeux : yeux rouges et larmoiement, les yeux cernés, douleurs aux yeux, vision trouble.
  • Appareil digestif : salivation abondante, brûlures d’estomac, nausées, vallonnements, constipation, douleurs abdominales, diarrhées.
  • Appareil locomoteur : douleurs articulaires et musculaires dans les membres et le dos contraction, spasmes ou faiblesse musculaire
  • Appareil cardiovasculaire : rythme cardiaque rapide ou irrégulier, extrémité froide, hypertension ou hypotension.
  • La peau système tégumentaire : rougeur surtout le corps ou sur des régions isolées, urticaire eczéma autre éruption cutanée démangeaisons.
  • Appareil génito-urinaire : besoins fréquents est urgent d’uriner, spasmes douloureux de la vessie
  • Glandes endocrines : fatigue, léthargie, fluctuations de la glycémie

Il existe un diplôme universitaire à Dijon prodigué par le Docteur Philippe Tournesac
Responsable pédagogique du début de pathologies neuro fonctionnelles… à UFR des sciences de santé
7, Boulevard Jeanne d’Arc
21000 Dijon

Didier Simonnet

 

Autres références :

> SOS MCS

 

Poster un commentaire

Vous devez accepter la politique de confidentialité  pour pouvoir poster des commentaires

> Consultez la politique de confidentialité 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


NOS PARTENAIRES

 

tarteaucitron.user.getplusId = 'ACCOUNT_ID'; (tarteaucitron.job = tarteaucitron.job || []).push('getplus');