aucun commentaire pour l'instant

ANGELICA ARCHANGELICA, pour transformer la peur en forces de Vie

La peur a envahi le monde entier et l’homme maintenant masqué considère son congénère comme un tueur potentiel et cela sur la Terre entière. La peur sépare, divise et fomente une agressivité latente chez chaque porteur de celle-ci. Nous en sommes arrivés à la guerre de tous contre tous, plus besoin d’armée professionnelle, chacun est porteur de cette violence cachée derrière le masque, il est contaminé, robotisé, manipulé, exécute docilement l’abdication de son propre jugement en s’en remettant à ceux qui pensent pour lui.

Il y a toujours eu des rebelles, ils avaient pris les armes, la force, pour tenter de renverser la brutalité perverse des dirigeants. Sauf Gandhi, Mandela. Chacun peut le faire maintenant mais pacifiquement en disant NON, des aides existent, d’abord renverser le « tous contre tous » avec « tous pour un et un pour tous ».

C’est le moment de demander de l’aide non à nos politiciens, mais à ceux, celles du monde oublié, des entités qui vivent autour de nous, dans les plantes, les minéraux. Entités, ce mot évoque la sorcellerie, disons donc à l’imagination, la perception, l’intuition, tout ce qui définit les qualités du féminin.

Eh oui ! Le grand renversement se fera par la qualité du féminin, (intuition, perception, réceptivité, inconscient dévoilé) la femme se réappropriera ces forces de vie dites éthériques qui modèlent tout action. Les forces éthériques, modèlent les formes, gardent les mémoires, inconsciente et consciente de tout ce qui est depuis que le monde est.

 

Une aide contre la peur :  la plante Angélica Archangelica

Dans la tradition populaire et la symbolique elle nous aide grâce aux entités angéliques qui s’expriment à travers elles, à développer des forces de pensées actives, positives et créatrices pour transformer la peur en forces de Vie.

Il est conseillé de la prendre dans les moments de crise profonde, elle favorise la perception de l’action bienveillante de forces supérieures dans notre vie.

On l’utilisera lorsque à l’orée du seuil inconnu, la peur viscérale submerge l’individu.

Elle ouvre le cœur et notre conscience au monde de l’esprit, elle est conseillée dans les moments de crise, chaque fois que la vie de l’homme est en jeu (maladie grave, lorsque le seuil de la mort approche)

Conseillée à ceux qui donnent des soins, ou accompagnent les personnes mourantes.

Une légende attribue à l’Archange Raphael la révélation de l’action de cette plante pour soigner la peste considérée alors comme une maladie de l’âme. Elle agit aussi dans les pathologies nerveuses, cardiaques, nerveuses, digestives et même anti-tumorales.

L’Angélique est présente parmi de nombreuses recettes anciennes ou plus récentes, la Bénédictine, la Chartreuse, l’eau des Carmes, l’antidote Orviétan contre la peste, le baume du commandeur.

 

Composition de Angélica Archangelica

La composition des éléments minéraux qui la constituent nous éclaire sur l’action de l’Angélique sur les différents plans. Commençons par l’angélicine : elle possède des propriétés sédatives marquées.

En regardant ces compositions ont peut noter la présence des éléments carbone, hydrogène, et oxygène. Une relation forte avec les éléments carbone qui retiennent les forces de chaleur dans le sol (charbon), l’élément hydrogène présent très haut dans l’atmosphère en lien avec la lumière cosmique, et l’élément oxygène dégagé par le soleil. E n conclusion dans cette formule, le feu du soleil,(O) la lumière des étoiles,(H) s’incarnent ici grâce au carbone.

L’Angélique contient une huile essentielle riche en phellandrène, ( C10H16)  liée aux furocoumarines : (furane et coumarine) :composé chimique : psoralène, ici  C11H6 O3

A noter d’autres furocoumarines présentes: l’impératorine, la xanthotoxine, le bergaptène et la marmésine (nodakénétine).

Revenons aux furocoumarine. Elles se lient à l’ADN des cellules qui produisent la kératine (une protéine de la peau), absorbent le rayonnement ultraviolet et transmettent cette énergie aux molécules d’ADN, ce qui brise les liaisons et malheureusement  causent des dommages à la peau.

Le bergaptène, Formule : C12H8O4 est présent dans le zeste de différentes agrumes (citron, mandarine, bergamote), il est photosensibilisant. Ainsi, les huiles essentielles de citrus doivent être distillées pour l’éliminer.

La dictamnine, ‎C12H9NOL’azote présent incolore inodore et sans saveur, faiblement présent dans le croute terrestre.  Il s’échappe de ses composés pour revenir à son état gazeux. Il accompagne et enveloppe toute forme de vie représente 79% de la composition de l’atmosphère terrestre. Dans le monde végétal il agit entre le sol et la lumière. L’azote végétal soutient et stimule l’édification de notre organisme en se combinant à d’autres substances dans le corps.

La dictamine est un alcaloïde,  qui stimule les processus respiratoires et les remettent en mouvements grâce à son action oxydante (plus forte que l’oxygène de l’air respiré) dans les tissus. Le métabolisme est stimulé sans perturber les organes sensoriels. Il a été récemment découvert, qu’une activité phototoxique pourrait aussi être impliquée.

 

Mode d’action de la racine

On utilise la racine comme sédatif anxiolytique et spasmoanxiolitique intestinal, sous forme d’infusion (20 gr par litre et un quart de litre par jour) ou de nébulisat.

La racine est composée de monoterpènes et d’oxydes monoterpèniques :

  • Les monoterpènes activent donc les forces de l’âme. Ils dissolvent les peurs, transmettent force et courage pour faire face à la vie. L’HE obtenues à partir des racines, possède de nombreux monoterpènes (73% à 78%), désinfectant, certes mais surtout en ce qui nous concerne.
  • Les terpènes représentent la famille biochimique la plus répandue des huiles essentielles. Elles sont l’exemple parfait de molécules odorantes non aromatiques ! Elles ne sont composées que de carbones et d’hydrogènes.
  • L’hydrogène est un composant localisé le plus haut dans l’atmosphère, donc il est en relation avec les processus cosmiques, au même titre que notre âme ou esprit.
  • Le carbone se présente sous la forme du charbon qui va dégager de la chaleur et de la lumière en brûlant, du diamant qui renvoie cette lumière venue du soleil, et du graphite qui sert en autre à transmettre la pensée sur un support. Le carbone peut être considéré comme des forces de chaleur solaire, et de lumière liée au système solaire celles qui vont nous donner la force de vivre.

Sur le plan psychique les oxydes combattent le manque de patience, de réflexion dans les actes précipités

Des oxydes monoterpèniques (14%) qui agissent sur les fonctions vitales, mentales de l’organisme (digestif, nerveuses, respiratoires, féminines).
Un oxyde est un composé chimique composé d’oxygène avec un autre élément chimique moins électronégatif

Dans les HE, la molécule d’oxygène est liée à deux molécules différentes de carbone

  • Le 1,8-cinéole est l’oxyde le plus courant dans les huiles essentielles (Eucalyptus et autres MyrtaceaeLauraceae et Lamiaceae).
  • Les Oxyde monoterpéniques (1,8-cinéole) ont une action broncho-pulmonaire, mucolytique, expectorant, anti-infectieux.
  • Les oxydes monoterpéniques apportent donc de l’oxygène et ainsi augmentent les processus respiratoires et d’élimination aussi bien sur le plan physiologique que psychique.

La racine d’angelique posséderai aussi des propriétés antitumorales

  • Contre les cellules du cancer du sein in vivo : 2005 Jan-Fe : 19(1) : 191-4
  • Sigurd S . Ogmundsdottir HM, Hallgrimsson.J Gudbjarnason S
  • Science institute, université of Iceland,  Vatnsmyrarvegur 16, Reykjavik, iceland (sts@raunvis.hi.is)

Une autre étude y ajoute le cancer du pancréas.

Les résultats de cette étude montre que les furocoumarines naturelles ( bergamottine, impératorine, isopimpinelline) inhibent les cytochromes P450 et bloquent la formation d’adduits à l’ADN dans les cellules MCF-7 responsables du cancer du sein

 

En conclusion

Paracelse qualifiait l’angélique de « remède merveilleux ». Il nous affirme qu’en l’an 1510 sévissait une épidémie de peste, l’angélique fut un excellent remède.

Il louait ce remède qui selon lui pouvait vaincre la peur paralysante éprouvée par l’homme face à son compagnon et aux épidémies. Selon Paracelse, l’Angélique amène à l’homme des forces de guérison du monde spirituel et lorsqu’il parlait de protection contre la contagion il ne pensait pas certainement aux bactéries, il avait découvert que cette plante non seulement renforçait les pouvoirs internes de défense, mais aussi et surtout empêchait l’individu de s’abandonner aux épidémies.

 

RECETTES POUR LES GOURMETS

Recette 1, la plus connue : la Chartreuse

  • Pour 1 litre de liqueur digestive, tonique, et stomachique.
  • Angélique (semence) 1g
  • Hysope, Mélisse, Verveine odorante, menthe poivrée, 1g pour chacune des plantes
  • Anis vert, 0,50 g, Anis étoilé 0,50g, clou de girofle 0,20g, Cannelle 0,20g, Coriandre 2g, Safran 0,010g,
  • Laisser macérer pendant 30 jours, ce mélange dans 1 l d’eau de vie, ajouter 40 morceaux de sucre, agiter et laisser reposer plusieurs semaines avant de consommer.
  • Si vous n’avez pas d’eau de vie alors prenez de l’alcool à 90%.
  • Alcool à 90° : au bout de 30 jours préparez un sirop avec 500ml d’eau et plus de 200 g de sucre une fois refroidi, filtrez, et incorporez.

Recette 2 : Contre la colite et l’inflammation du colon

  • Contre la colite (BONNABEL-BLAISE)
  • Contre les affections inflammatoires du colon
  • Melisse, angelique, Ballote, Oranger, Guimauve, Citronnelle à part égale ;
    Utiliser une cuillère à soupe pour une tasse, laisser infuser 10 mn ; boire après chaque repas.

Recette 3 : Teinture–mère contre le stress (VANOPDENBOSCH°)

  • TM Angélique,
  • TM Marjolaine,
  • Prendre 30 gouttes, ensemble dans un peu d’eau, 2 à 3 fois par jour, 20 mn avant les repas

Recette 4 : le Vin d’Angélique (Pierre)

  • Antistress, antispasmodique, équilibrant, défatiguant, digestif
  • Fleurs de camomille, 5 fleurs,
  • Vanille, une gousse
  • Plante de Chardon béni, 5 g
  • Racine de Gentiane, 5g
  • Feuilles de Noyer, 5 g
  • Racines d’Angélique, 20 g
  • Vin rouge, 750 ML
  • Faire macérer les plantes dans le vin, pendant 8j ; filtrer ;
  • Puis ajouter si vous le désirez, 100g de sucre :
  • Prendre un verre de bordeaux en guise d’apéritif en début de repas

 

Michèle Caffin

 

Source : je me suis inspirée du livre de Julius Frits H. , Bases pour une chimie phénoménologique, édition IFEMA 2010
Voir également l’article : reparer-les-os-du-visage-avec-cellules-souches-des-dents

 

Poster un commentaire

Vous devez accepter la politique de confidentialité  pour pouvoir poster des commentaires

> Consultez la politique de confidentialité 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


NOS PARTENAIRES

 

tarteaucitron.user.getplusId = 'ACCOUNT_ID'; (tarteaucitron.job = tarteaucitron.job || []).push('getplus');